Communiqué du 28 avril 2002 pour le deuxième tour des élections présidentielles
dimanche 12 février 2006

Communiqué de l’Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre de la Marne

Le bureau de l’Association Républicaine des Anciens Combattants et victimes de Guerre de la Marne s’est réuni le 29 avril 2002 pour examiner la situation créée par les résultats du premier tour des élections présidentielles françaises.

Il constate le score élevé du candidat d’extrême droite porteur des idées de racisme, de xénophobie et de toutes les discriminations.

Les membres de l’ARAC ont toujours été engagés aux premiers rangs des luttes antifascistes ; certains ont combattu contre le nazisme et ses collaborateurs. Ils demandent aux citoyens, particulièrement ceux du monde combattant, de tout faire pour que, au deuxième tour, le nombre des voix du fascisme soit très faible et montre un rejet total par l’électorat.

Les Anciens Combattants s’opposent, aussi, à ceux qui ont soutenu ou laissé faire la guerre d’Algérie et ses atrocités, qui ont livré à l’exécution nos camarades harkis en oubliant les rescapés dans des camps et qui, maintenant, soutiennent ou laissent faire une cruelle soumission des peuples par une nouvelle visée hégémonique mondiale qui est le vrai danger actuel.

Nous appelons nos concitoyens à lutter pour la justice sociale et pour la fraternité mondiale, sans aucune concession aux pouvoirs compromis et à leurs complices qui ont provoqué la situation actuelle.

Arac de la Marne 14 rue Tronsson-Ducoudray 51100 Reims