Les cérémonies dans la Marne, le 11 novembre 2011, pour le 93ème anniversaire de la victoire de 1918.
lundi 14 novembre 2011
Sommaire

  •  ANGLURE : De nombreux enfants ont participé aux cérémonies
  •  BAZANCOURT :
  •  BAZANCOURT : 14-18 Bleu Sombre Horizon
  •  BISSEUIL :
  •  BLACY : Mort pour la France en août 1915
  •  CAUREL :
  •  CHAMPILLON :
  •  CHATILLON-SUR-MARNE  :
  •  CHIGNY-LES-ROSES  : Jeunes ambassadeurs de la mémoire
  •  COOLUS : Hommage solennel
  •  CORMONTREUIL : Beaucoup d’enfants à Cormontreuil
  •  DIZY :
  •  DORMANS : La jeunesse très impliquée
  •  EPERNAY : Les messages lus par les jeunes
  •  EPERNAY : Les écoliers et la flamme sacrée
  •  HAUSSIMONT : Des croix pour le 11-Novembre
  •  HAUSSIMONT : Des croix et des bouquets
  •  HERMONVILLE : Une cérémonie du Souvenir bien préparée
  •  HERMONVILLE : Clémentine, 11 ans, a défilé à Reims
  •  ISLES-SUR-SUIPPE  : Hommage à un Poilu d’Isles-sur-Suippe
  •  LACHY  : Hommage aux poilus

  •  LE MESNIL-SUR-OGER  : Armistice Toutes les générations rassemblées
  •  LES-PETITES-LOGES  : La médaille des porte-drapeaux pour Serge Forboteaux
  •  MAGENTA : Sa famille reçoit sa médaille
  •  MOURMELON-LE-GRAND  : Au cimetière civil
  •  MOURMELON-LE-GRAND  : Au cimetière militaire Robert-Millant
  •  MUIZON : Muizon n’oublie pas
  •  NEUVY : 11-Novembre : Quelques habitants à la cérémonie
  •  POGNY : Un message de paix
  •  RECY : Armistice : Les animaux participent aussi
  •  REIMS : « Je n’ai jamais revu ma femme ni ma fille… »
  •  REIMS : Expo photos : Hommage aux soldats de 14-18
  •  RILLY-LA-MONTAGNE :Après les hommages, les agapes
  •  SAINTE-MENEHOULD  : : Première cérémonie pour le sous-préfet par intérim
  •  SAINT-GIBRIEN  : Une gerbe avec les enfants
  •  SAINT-HILAIRE-LE-GRAND  : La Russie à l’honneur
  •  SUIPPES : Des gerbes et des décorations
  •  TINQUEUX : Cérémonies du 11 novembre
  •  TRIGNY : Deux médailles à Trigny
  •  VERNEUIL : Le temps du souvenir
  •  VITRY-LE-FRANCOIS  : Une commémoration très suivie
  •  WARMERIVILLE :
  •  

    Cet article reproduit ceux qui sont parus dans le journal « l’union ».

    ***********************************

    Union111112i
    ANGLURE : De nombreux enfants ont participé aux cérémonies du 11-Novembre Ambassadeurs de la mémoire

    ANGLURE. Pas d’inquiétude à se faire pour le devoir de mémoire à Anglure. La cérémonie de commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918 hier matin a réuni les élus, les pompiers, les gendarmes et les habitants de la commune. Ainsi que de nombreux enfants de l’école élémentaire.

    Ceux-ci ont lu des textes en rapport avec la Première Guerre mondiale, en l’occurrence des témoignages de poilus. La participation des enfants n’est pas une nouveauté à Anglure. Sous l’impulsion de Marie-France Leblanc, directrice de l’école élémentaire, des enfants sont présents aux cérémonies du 11-Novembre, du 8-Mai et du 18-Juin. Habituellement, seulement les grands de CM2 lisaient des textes.

    Hier matin, après avoir déposé des fleurs auprès du monument aux morts, 12 écoliers ont lu ou récité des textes. Les deux petites de CP, Clara et Eve, entraînées par leurs mamans, ont fait forte impression. Les personnes présentes à la cérémonie ont écouté attentivement les trois écoliers de CE2 (Julien, Antoine et Zoé), un de CM1 (Kostia) et six de CM2 (Paul, Bérénice, Alexandra, Mathilde, Aurore et Inès).

    « Les enfants étudient en classe la Première Guerre mondiale », a indiqué Marie-France Leblanc, particulièrement fière de la prestation des enfants.

    G. T.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114i
    BAZANCOURT.

     

    A l’issue de la cérémonie officielle au monument aux morts plusieurs médailles ont été remises par Yannick Kerharo, maire du village.

    Médaille commémorative avec agrafe Algérie à : Henri Andriollo, Jean Bartos, Gérard Blavette, René Godiet.

    Médaille Prix Nobel de la Paix I 998 à Gilles Senecaille.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111116c
    BAZANCOURT : Théâtre au collège : 14-18 Bleu Sombre Horizon

    A l’issue de cette représentation, un grand silence, beaucoup d’émotion et des questions pertinentes.
  •  Agrandir la photo
  • Les élèves de 3e du collège de Bazancourt ont pu assister à un spectacle de théâtre donné par la compagnie La Tripe du Bœuf de Peyriac Minervois (Aude).

    Ce spectacle pédagogique s’inscrit dans le programme d’histoire des classes appelées à passer le brevet. De plus au lendemain des commémorations du 11-Novembre, il a un impact particulièrement intéressant. L’initiative en revient aux professeurs de français, d’histoire, et à la documentaliste.

    Ce spectacle se déroule en deux temps, la pièce en elle-même, puis une discussion entre élèves et comédiens sur le thème de la Première Guerre mondiale. Roger Briole et Jean Michau sont les auteurs de cette pièce, jouant tour à tour plusieurs rôles : de simples soldats appelés, des gradés à différents niveaux s’exprimant quelquefois en langue d’Oc (autrefois langue de l’Occitanie), utilisant les ombres chinoises, des uniformes d’époque, téléphone radio d’époque. Les acteurs abordent différents aspects : la vie dans les tranchées, l’adaptation au conflit, le désespoir des soldats, les liens avec l’arrière, la répression, la censure, les mutineries, la condamnation à mort de soldats par des tribunaux militaires d’exception pour avoir osé mettre en doute le commandement, un exemple le soldat Berçot condamné à mort pour avoir refusé de porter le pantalon rouge d’un soldat mort à ses côtés.

    Les textes proviennent soit de lettres de soldats à leurs familles, soit d’ouvrages que l’on peut se procurer, certains étaient présentés aux élèves citons :
    Le Silence du Peuple de Françoise Delmen, Ceux de 14 de Maurice Genevoix, Les Croix de Bois de Roland Dorgelès, Le Grand Loup de Ferdinand Jacquesson, Paroles de Poilus (lettres et courriers du front), Les Carnets de Guerre de Louis Barthas, Le Pantalon d’Alain Scoff, Fusillés pour l’exemple les caporaux de Souain le 17/03/1915 de Jacqueline Laisné, 1917 les mutineries de l’Armée française de Guy Pedroncini, Les fusillés de la Grande Guerre et la mémoire collective de Nicola Offenstadt, Rebelles et Révoltés (de la belle époque à la grande boucherie en Franche-Comté de Joseph Pinard, les bandes dessinées de Tardi sous le titre de Putain de Guerre.

    Pour tout renseignement : www.tripeduboeuf.net ou contacter par courriel latripeduboeuf@wanadoo.fr

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114g
    BISSEUIL : Des médailles bien méritées

    Les récipiendaires ont posé pour la photo souvenir.
  •  Agrandir la photo
  • À l’issue de la cérémonie du 11-Novembre au monument de Bisseuil, les membres de l’Union nationale des anciens combattants se sont réunis à la salle des fêtes pour prolonger cette journée commémorative. C’était l’occasion pour le président Jean-Noël Batillot de remettre la médaille du Mérite de l’Ordre National pour services rendus.

    Diplômes et décorations ont été attribués à G. Bierel, J.-P. Delettre, M. Jacottin, J. Sellier, C. Morieux (à l’origine de l’exposition témoin de la Grande Guerre installée dans la salle et qui sera prochainement exposée à l’école du village), en présence du maire, Calixte Bonnenfant, et du conseil municipal.

    Pour le président, élu depuis 1982, la relève est un sujet préoccupant : « Les générations d’anciens combattants disparaissent petit à petit et il faut des jeunes pour assurer la pérennité de nos structures ; l’avenir repose sur eux, même s’il y a encore des gens motivés et actifs au sein des sections, il faut la relève ». Un sujet qui sera sûrement développé lors du prochain congrès, le 19 février 2012, à Cormontreuil.

    La cérémonie terminée, le verre de l’amitié était partagé et les médaillés félicités.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111115d
    BLACY : Mort pour la France en août 1915 : Une tombe décente pour Henri Vaconet

    Un temps de recueillement a eu lieu sur la tombe d’Henri Vaconet, rénovée par le Souvenir français.
  •  Agrandir la photo
  • Avant de débuter la cérémonie du 11-Novembre devant le monument aux morts de Blacy, le comité cantonal du Souvenir français de Vitry-le-François a organisé un temps de recueillement sur la tombe rénovée du maréchal des logis Henri Vaconet.

    La commune de Blacy a décidé de revoir les tombes de ses administrés afin que celles qui ne soient pas entretenues soient reprises. Parmi elles, celle d’Henri Vaconet.

    Tombé à 26 ans

    Né à Blacy le 29 avril 1891, le maréchal des logis Henri Gilbert Vaconet était affecté au 40e régiment d’artillerie lorsqu’il trouva la mort le 15 août 1917 à la suite de ses blessures dans un hôpital militaire provisoire de Verdun.

    En accord avec la commune de Blacy et avec sa participation financière, Le Souvenir français a rénové la sépulture perpétuelle.

    La cérémonie, comprenant le dépôt d’une Flamme du Souvenir par une jeune blacyate et le dépôt d’une fleur par le capitaine (h) Christophe Colé, a eu lieu en présence du maire Daniel Fontaine et de son conseil municipal, du conseiller général Thierry Mouton, du corps des sapeurs-pompiers, de l’abbé François Vaxelaire et de la population.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114h
    CAUREL.

     

    Au cours de la cérémonie commémorative du 11 Novembre, Jean-Claude Petit, président des anciens combattants de Caurel, a remis la médaille AFN de la Reconnaissance de la Nation à Michel Oudin et Jacques Payen.

    Ce dernier a également reçu la médaille de Commémoration AFN, agrafe Algérie.

    Les enfants des écoles ont ensuite chanté La Marseillaise sous la conduite de Mme Portas, institutrice.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113r
    CHAMPILLON

     

     

    C’est dans la grisaille de ce 11 novembre que se sont rassemblés devant la mairie, les habitants, le conseil municipal et la fanfare de Champillon, avant de se rendre au monument aux morts pour un hommage aux disparus de la Grande Guerre.

    Les bleuets, symbole de paix ornaient les boutonnières en signe de solidarité.

    A l’issue de la cérémonie, le verre de l’amitié a été partagé.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113q
    CHATILLON-SUR-MARNE

     

     

    A Châtillon-sur-Marne comme à Montigny-sous-Châtillon, les cérémonies du 11 -Novembre ont été dignement célébrées afin de pérenniser le devoir de mémoire envers ceux qui ont sacrifié leur vie pour préserver notre avenir.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111115c
    CHIGNY-LES-ROSES : Jeunes ambassadeurs de la mémoire

    Les jeunes Chignotins ont chanté la Marseillaise.
  •  Agrandir la photo
  • « Nous sommes le 11 novembre 2011 à 11 heures et c’est la première année qu’aucun ancien combattant ne sera présent pour honorer la mémoire des disparus d’une guerre si particulière. » Telle est la réflexion entendue vendredi à Chigny.

    Comme toutes les villes de France, la commune de Chigny-les-Roses a commémoré l’armistice de novembre 1918.

    C’est sous une légère brume que le président des anciens combattants, Jean-Claude Naudet, a déposé une gerbe au monument aux morts devant de nombreux Chignotins. Après une minute de silence, les enfants ont chanté la Marseillaise dont les couplets furent appris à l’école.

    Le cortège s’est ensuite dirigé vers la salle du conseil où le maire, M. Doreau, a lu le discours du Président de la République et a offert le verre de l’amitié à l’assemblée.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113p
    COOLUS : Hommage solennel

     

    La cérémonie du 93e anniversaire de l’Armistice du 11Novembre 1918 s’est déroulée devant le monument aux morts de Coolus où le maire Michel Flot a déposé une gerbe.

    Les soldats tombés sous le drapeau français en Afrique, au Proche Orient et en Afghanistan ont été associés à cet hommage solennel de la Nation pour que notre drapeau, lui, jamais ne tombe.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113s
    CORMONTREUIL : Beaucoup d’enfants à Cormontreuil

     

     

    Il y avait beaucoup d’enfants à Cormontreuil.

    Ceux du conseil municipal d’enfants, bien sûr, mais aussi de plus jeunes qui sont allés déposer une gerbe à l’un des monuments aux morts.

    Au cours de cette cérémonie, Claude Viéville, président de la section locale de l’UNC, a remis la médaille des porte-drapeaux à Claude Mailfait (photo), en poste depuis trois ans au sein de la section locale avant que le maire, Jean Marx, lui remette à son tour le diplôme d’honneur.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113o
    DIZY

    La commémoration du I I -Novembre a été particulièrement suivie par la population de Dizy.

    Invités à effectuer un devoir de mémoire en hommage aux anciens combattants de la Grande Guerre, les habitants sont venus nombreux et la présence des enfants de l’école très appréciée.

    Le maire, Barbara Naveau, leur confia la lecture de la lettre du Président.

    Une cérémonie émouvante notamment pour l’hymne national chanté par les enfants.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113n
    DORMANS : La jeunesse très impliquée

    La plaque « Patrimoine du XXe siècle » a été dévoilée par Gilles Giuliani, sous-préfet de l’arrondissement d’Epernay et Philippe Martin, député de la Marne à l’occasion des cérémonies du 11-Novembre.

    Plusieurs moments forts ont marqué les cérémonies commémoratives du 11-Novembre. La matinée a débuté par le traditionnel dépôt de la gerbe offerte par le président de la République au Mémorial des batailles de la Marne.

    Pour donner sa pleine valeur à l’événement, les autorités avaient également choisi le 11 novembre pour dévoiler la plaque officielle « Patrimoine du XXe siècle », suite à la labellisation du monument par le ministère de la Culture. Cette reconnaissance met en lumière l’importance de l’édifice bâti comme un « rempart contre l’oubli » et qui est aussi devenu aujourd’hui un élément clef d’un tourisme résolument tourné vers les plus jeunes générations, notamment grâce au travail effectué par les bénévoles.

    Car ce qui a caractérisé l’ensemble des cérémonies qui se sont poursuivies aux monuments aux morts de Soilly, puis de Dormans, ainsi qu’aux cimetières militaire et civil, c’est l’implication très active de la jeunesse. Que ce soit la soixantaine de lycéens venus d’Epinal à l’invitation de l’association Mémorial de Dormans 1914-1918, présidée par Jean-Claude Robert, les élèves du collège Nicolas-Ledoux de Dormans, dont plusieurs font aussi partie des Jeunes sapeurs-pompiers et de la Musique municipale, également présents, ou encore les petits de l’école primaire du Gault, soutenus par leurs professeurs et leurs parents, tous se sont donnés à fond pour porter la gerbe, lire le discours du président Sarkozy ou déposer des fleurs sur les tombes des soldats français et allemands, n’hésitant pas à se lever parfois très tôt pour préparer ces cérémonies.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113m
    EPERNAY : Les messages lus par les jeunes

    Des élèves du lycée Léon-Bourgeois et du collège Jean-Monet ont accompagné les personnalités lors du dépôt de gerbe au monument aux morts.
  •  Agrandir la photo
  • Les cérémonies commémoratives de l’armistice du 11-Novembre ont débuté place de la République où avaient pris position les sapeurs-pompiers et leurs véhicules, les délégations scolaires, les guides et scouts d’Europe, les porte-drapeaux, l’Avenir Musique, les personnalités et les Anciens combattants.

    Un premier dépôt de gerbe a été effectué au pied du monument dédié aux Martyrs de la Résistance par Gilles Giulliani, sous-préfet d’Epernay, Philippe Martin, député de la Marne, Franck Leroy, maire d’Epernay et Yvette Lundy, résistante et déportée, alors que l’Avenir Musique exécutait les sonneries réglementaires.

    Le cortège s’est ensuite rendu dans les jardins de l’hôtel de ville pour un second dépôt de gerbe au pied du monument aux morts. Les autorités étaient alors accompagnés par une délégation scolaire du lycée Léon-Bourgeois, des anciens lauréats du Concours de la résistance et de la déportation et une délégation scolaire du collège Jean-Monnet.

    Sur la terrasse surplombant le monument aux morts, le communiqué du 11 novembre 1918 émanant du Grand quartier général de l’armée française a été lu par des élèves du collège Terres Rouges, le message de l’UFAC par des élèves du collège Côte Legris, et le message du ministre de la Défense et des anciens combattants par des élèves du collège Jean-Monnet.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113l
    EPERNAY : Devoir de mémoire Les écoliers et la flamme sacrée

    Remise de diplômes à des élèves qui sont devenus Ambassadeurs de mémoire.
  •  Agrandir la photo
  • Ils sont allés raviver la flamme sous l’Arc de Triomphe et ont rapporté ce feu du souvenir en prévision des cérémonies du 11-Novembre dans leur commune.

    « J’AI eu un peu peur au début, mais je suis fier », explique intimidé Camille Chayoux. Le jeudi 10 novembre, cet écolier du Mesnil-sur-Oger a été choisi par les militaires afin de tenir le glaive au-dessus de la flamme du Soldat inconnu. Une grande émotion teintée de surprise, c’est certain.

    Camille était parti en direction de Paris, le matin à 9 heures en compagnie d’élèves des CM1 et CM2 des écoles de Val-des-Marais, Colligny, Vertus, Chaltrait, Mesnil-sur-Oger, Oger, Bergères-les-Vertus. Pour la 4e année, c’est l’association Mondement 1914 qui est à l’origine de ce déplacement vers la Capitale.

    Travail scolaire

    « Ce projet nous avait été proposé dès mars de l’année passée », explique Laure Cailly, enseignante des élèves du Mesnil-sur-Oger. « Les contacts ont été relancés en octobre pour bien préparer les choses. Mais auparavant nous avons effectué un grand travail en classe avec les élèves afin de les impliquer le plus possible. Ils ont notamment lu des lettres de soldats. J’ai pris soin de glisser aussi un courrier d’un Allemand pour qu’ils puissent se rendre compte que la lutte avait été terrible des deux côtés. » Les enfants du Mesnil se sont également rendus au monument aux morts et ont effectué des recherches concernant les conditions de vie des Poilus ainsi que celle des civils durant le conflit, ce qui a conduit à la réalisation d’une exposition.

    Retour au voyage du jeudi 10 novembre, la troupe de 164 Marnais est arrivée vers 11 heures au fort de Vincennes. Les enfants ont été accueillis dans une caserne afin de déjeuner à côté des militaires. Puis, tout le monde a pris la direction des Invalides pour être reçu par l’arrière petit-fils du maréchal Foch. Après la cour d’honneur, ce fut la découverte du tombeau de Napoléon et de nombreuses anecdotes prestigieuses.

    Aux Champs-Elysées

    Vers 17 heures, les élèves et leurs accompagnateurs ont rejoint l’Arc de Triomphe pour être aux premières loges de la cérémonie qui consiste à raviver la flamme sacrée. Certains ont accompagné des élus pour un dépôt de gerbe, ils étaient ainsi parfaitement associés aux événements de commémoration et mis sur le devant de la scène pour la prise de la flamme sur la tombe du Soldat Inconnu et son ravivage.

    Puis vint le moment du défilé sur les Champs-Elysées avec la Garde républicaine et tous les corps de l’Armée.

    « Remonter la plus grande avenue du monde et traverser la place de l’Etoile, ce n’est pas quelque chose qu’ils feront plusieurs fois dans leur vie », souligne Laure Cailly, l’enseignante du Mesnil-sur-Oger. « J’ai bien insisté sur la chance qu’ils ont eue et tout particulièrement Camille ! Ce genre d’événement, c’est plus vivant qu’une simple visite au musée. Cela restera gravé dans leur mémoire et ils l’auront bien présent lorsqu’ils aborderont ce sujet qui est au programme du brevet. »

    Avec des images plein la tête, les jeunes ont ensuite repris le chemin du retour pour arriver chez eux vers 23 h 30. Une longue journée riche en souvenirs de toute sorte.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111116b
    HAUSSIMONT : Des croix pour le 11-Novembre

    Des croix ont été disposées autour du monument aux morts.
  •  Agrandir la photo
  •  

    La population d’Haussimont a, comme de coutume, participé à la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918.

    Pour l’occasion, des croix, blanches pour les victimes militaires, et marrons, pour les victimes civiles, ornées de bouquets étaient disposées autour du monument aux morts. Le maire de la commune, Bruno Roullot, a félicité les personnes qui ont préparé cette décoration. Puis le maire a lu le discours du président de la République.

    La cérémonie s’est achevée dans la salle communale par la vente des bleuets par les enfants du village pour ne pas oublier les victimes des guerres passées et des conflits actuels.

    Retour au sommaire

     

    ***********************************

    Union111117d
    HAUSSIMONT : Armistice : Des croix et des bouquets

    Des croix ont été disposées autour du monument aux morts.
  •  Agrandir la photo
  • La population d’Haussimont a participé à la cérémonie de commémoration de l’Armistice de 1918.

    Pour l’occasion, des croix, blanches pour les victimes militaires, et marrons, pour les victimes civiles, ornées de bouquets étaient disposées autour du monument aux morts. Le maire, Bruno Roulot, a félicité les personnes qui ont préparé cette décoration.

    Puis le maire a lu le discours du président de la République.

    La cérémonie s’est achevée dans la salle communale par la vente des bleuets par les enfants du village pour ne pas oublier les victimes des guerres passées et des conflits actuels.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112g
    HERMONVILLE : Une cérémonie du Souvenir bien préparée

    André a remis à neuf le mât du drapeau.
  •  Agrandir la photo
  •  

     

    A Hermonville, la cérémonie du Souvenir a été préparée depuis longtemps.

    Gérard, le garde-champêtre, a appris le chant du Départ aux enfants, tandis qu’André, dit Dédé, le président de la section des anciens combattants, peintre retraité, a remis à neuf le mât soutenant le drapeau tricolore près du monument aux morts.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114f
    HERMONVILLE : Clémentine, 11 ans, a défilé à Reims.

    Clémentine, jeune sapeur-pompier de 11 ans, est la plus jeune élève de la caserne Marchandeau.
  •  Agrandir la photo
  • Clémentine, une demoiselle d’Hermonville âgée de 11 ans, a participé vendredi à la cérémonie du souvenir à Reims en tant que jeune sapeur-pompier.

    Elle est en seconde année de formation JSP à la caserne Marchandeau et c’est elle la plus jeune élève.

    Elle a été sélectionnée en mai 2010 après avoir passé des tests sportifs et elle s’est classée 10e sur 80.

    Un samedi sur deux, pendant quatre heures, elle apprend les techniques de secours et de lutte contre l’incendie, pratique du sport, ou apprend à connaître le matériel.

    Elle est en 6e au collège de Saint-Thierry, et ses matières préférées sont les maths et le sport. Elle est par ailleurs inscrite à un cours de gym de compétition.

    Elle a défilé place de la République, puis elle a participé à la cérémonie officielle au cimetière du Nord puis au monument aux morts, avec la présence exceptionnelle des pompiers de Paris.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114e
    ISLES-SUR-SUIPPE : Hommage à un Poilu d’Isles-sur-Suippe

    Une partie de la famille de M. Bertin demeure encore sur le secteur et assistait à cette cérémonie.

    Un hommage tout particulier a été rendu à la mémoire d’un ancien habitant du village et soldat appelé, mort au combat pendant la Première Guerre mondiale.

    Léopold Gabriel Bertin est mort au combat le 27 septembre 1915 sur la trop célèbre butte de Souain. Il appartenait au 354e Régiment d’Infanterie, matricule 1110. Son corps ne fut rendu à sa famille que le 25 janvier 1923 à Isles-sur-Suippe. Sa tombe a été restaurée par M. Christophe, membre du Souvenir Français, et un employé de la commune en juillet 2010.

    Léopold Gabriel Bertin avait épousé Rose Philippe d’Isles-sur-Suippe. Ils eurent une fille Henriette. Une partie de la famille de M. Bertin demeure encore sur le secteur et assistait à cette cérémonie.

    A l’issue de cet hommage, a eu lieu la cérémonie officielle au monument aux morts avec la participation de la fanfare de Saint-Masmes.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111115b
    LACHY : Armistice : Hommage aux poilus

    Un dépôt de gerbe a eu lieu au monument aux morts.
  •  Agrandir la photo
  •  

    Malgré la fraîcheur et un ciel maussade, ce sont beaucoup d’habitants de la commune qui se sont retrouvés au monument aux morts, pour la cérémonie de commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918.

    Après lecture de la lettre du souvenir par le maire de la commune, Antonio Ribeiro, ont été rappelés les noms des habitants de Lachy, morts au combat. Un dépôt de gerbe a eu lieu au pied du monument et une minute de silence fut observée.

    A l’issue de cet hommage rendu aux poilus, les personnes présentes ont été conviées à partager le verre de l’amitié au Foyer des sources.

    Retour au sommaire

     

    ***********************************

    Union111113k
    LE MESNIL-SUR-OGER : Armistice Toutes les générations rassemblées

    Lors de l’hymne national.
  •  Agrandir la photo
  • Aux côtés des « grands », les écoliers ont participé à leur façon à la commémoration de l’Armistice de 1918. Tout d’abord, aux alentours de midi, les enfants ont ouvert la marche du défilé jusqu’au monument aux morts.

    Puis, ce fut l’émotion de la lecture de 3 lettres de soldats à l’époque du conflit. Enfin, ils ont chanté l’hymne national à la mémoire des hommes mort pour la France.

    Une implication des plus jeunes qui a fait chaud au cœur tant aux parents d’élèves qu’aux élus et au représentants de l’armée.

    Le maire, Pascal Launois, n’a pas manqué d’insister sur l’importance de la mobilisation des enfants en rappelant les atrocités du conflit et en rendant hommages aux efforts des soldats qui se sont battus en faveur d’un monde libre.

    « C’est remarquable de voir l’implication des habitants sur ce genre de cérémonie », souligne le capitaine Sigwalt du 501e RCC. « C’est toujours une occasion concrète d’entretenir le devoir de mémoire. Notre régiment est jumelé avec le Mesnil-sur-Oger. Nous allons faire en sorte que les habitants puissent mieux découvrir notre quotidien. Nous nous devons de rayonner en étant présent aux côtés des élus et en communicant avec la population. »

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114d
    LES-PETITES-LOGES : La médaille des porte-drapeaux pour Serge Forboteaux aux Petites-Loges

    Serge Forboteaux décoré par Michel Cordier.
  •  Agrandir la photo
  • Serge Forboteaux s’est vu remettre la médaille d’honneur de porte-drapeau lors de la commémoration du 11 novembre.

    Raymond Ayala, maire, a rappelé l’histoire du père de Serge Forboteaux, Edmond, mort en déportation le 15 juillet 1944 à Nevengamme. Serge est donc devenu par ce drame orphelin de guerre et fait pupille de la nation.

    Habitant depuis fort longtemps aux Petites-Loges, la commune lui a demandé il y a dix ans de succéder au dernier porte-drapeau. Serge Forboteaux a accepté cette mission en mémoire de son père, un des fondateurs de « l’Union des syndicats ouvriers de la Marne ».

    En reconnaissance de sa fidélité à cette fonction de porte-drapeau du village, Michel Cordier, doyen des élus du village, lui a accroché la médaille honorifique sous les yeux des élèves de l’école du village accompagnés de leur enseignante. Les élèves ont ensuite entonné la Marseillaise en son honneur.

    L’émotion était palpable lorsque le maire lui a remis le diplôme d’honneur de porte-drapeau. Un diplôme signé à Paris le 3 novembre dernier par Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113j
    MAGENTA : Sa famille reçoit sa médaille

    La Croix du combattant volontaire avec barrette « Guerre 1939-1945 » décernée à Emile Bellot a été remise à sa famille.
  •  Agrandir la photo
  •  

    A l’occasion des cérémonies du 11-Novembre en présence d’une délégation d’Anciens combattants de l’UNCAFN et de porte-drapeaux, le lieutenant-colonel Serge Plaquin, vice-président du comité d’entente et du Souvenir français, Laurent Madeline, maire de Magenta et Serge Lépine, président de l’UNCAFN, ont déposé une gerbe aux pieds du monument aux morts « en mémoire des quarante-cinq enfants de la commune tombés pendant la Grande Guerre ».

    La Musique municipale, dirigée par Marjorie Muller, a exécuté les sonneries réglementaires, l’hymne anglais, « God save the queen », l’hymne américain, « The star spangled banner », et La Marseillaise.

    Le cortège s’est ensuite rendu à l’Espace culturel Pierre-Godbillon pour la remise de la Croix du combattant volontaire avec barrette « Guerre 1939-1945 » décernée à Emile Bellot. Le récipiendaire étant malheureusement décédé quelques jours après la décision d’attribution, c’est à sa famille que le lieutenant-Colonel Serge Plaquin a remis la Croix du combattant volontaire.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112f
    MOURMELON-LE-GRAND : Au cimetière civil

    Deux gerbes ont été déposées au pied du monument
  •  Agrandir la photo
  •  

     

    Après s’être donné rendez-vous devant la mairie de Mourmelon-le-Grand, un cortège composé d’élus, d’anciens combattants, de militaires, de sapeurs-pompiers et de citoyens, a pris la direction du cimetière civil de la ville.

    Devant le monument aux morts, Jean Decorne (1er adjoint au maire), Serge Masson (délégué aux affaires militaires) et le colonel Bruno Desgranges (commandant la Base de Défense de Mourmelon-Mailly) ont lu le discours du président de la République Nicolas Sarkozy, et ont ensuite déposé une gerbe au pied du monument.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112e
    MOURMELON-LE-GRAND : Au cimetière militaire Robert-Millant

    Le colonel Bruno Desgranges, lisant le discours du Président.
  •  Agrandir la photo
  •  

    Une cérémonie du souvenir s’est déroulée au cimetière militaire 1914-1918 « Robert-Millant » de Mourmelon-le-Grand, où Jean Decorne, Serge Masson et le colonel Desgranges ont rendu hommage aux soldats morts pour la France.

    La cérémonie a réuni plus de monde que lors de la précédente au cimetière civil. La chorale du collège Henri-Guillaumet, avec le soutien des militaires présents, a entonné « la Marseillaise » avant d’aller déposer quelques roses jaunes aux pieds de plusieurs croix.

    Un pot de l’amitié a ensuite été offert par la mairie en salle Joffre.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113i
    MUIZON : Muizon n’oublie pas

    Raymond Hulin, étoile d’or pour ses 20 ans comme porte-drapeau, et Raymond Fortin, croix du combattant.
  •  Agrandir la photo
  •  

    Comme de coutume, la commémoration de l’armistice de la Première Guerre mondiale s’est déroulée à Muizon de manière très simple : la section du village de l’UNC (Union Nationale des Combattants), désormais jumelée avec Jonchery-sur-Vesle, a dirigé les participants dans les rues, en compagnie de figurants du GMC (Groupe Mémoire et Commémoration) en tenue d’époque et des pompiers.

    Après un dépôt de gerbe au monument du souvenir puis un autre à l’ancien cimetière et les discours officiels, tous se sont retrouvés à la salle polyvalente pour assister à la remise, par le président de l’UNC, Jean-Michel Chevalier, de la croix du combattant à Raymond Fortin, de Jonchery. Raymond Hulin a, lui, reçu l’étoile d’or, insigne et diplôme d’honneur décernés à l’occasion de ses vingt ans d’activité en tant que porte-drapeau…

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113h
    NEUVY : 11-Novembre : Quelques habitants à la cérémonie

     

    Le maire a lu le message.

    A Neuvy, le 11-Novembre a rassemblé quelques habitants courageux.

    Le maire André Sarrazin a lu le message de Nicolas Sarkozy, président de la République en hommage de la nation aux soldats morts pour la France.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113g
    POGNY : Un message de paix

     

     

    Le maire, les élus et une bonne assistance ont célébré, accompagnés des drapeaux d’anciens combattants et de la fanfare de Saint-Germain, l’armistice du 11 novembre aux deux monuments de la commune, avec dépôt de gerbes et lecture d’un message de paix.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113f
    RECY : Armistice : Les animaux participent aussi

    Une cérémonie largement suivie.
  •  Agrandir la photo
  • La population a répondu massivement présent à l’occasion de la commémoration de l’armistice du 11 novembre 1918 rehaussée par la présence de la pouliche Nora, d’un berger hollandais et de pigeons.

    Après la lecture par le maire de la lettre du président de la République puis celle d’un texte sur « Les Animaux dans la Guerre » par deux enfants de l’école, ce fut l’appel des morts soutenu par la sonnerie d’un clairon et le dépôt d’une rose pour chaque combattant. Les représentants des anciens combattants et du groupe scolaire ont déposé une gerbe multicolore au pied du monument.

    Se sont également associés à cette cérémonie : les sapeurs-pompiers, de nombreux bénévoles et les enfants des écoles qui ont chanté la Marseillaise entourés de leurs professeurs et de nombreux parents. Un lâcher de pigeons a clôturé la cérémonie.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112d
    REIMS : 11-Novembre / « Je n’ai jamais revu ma femme ni ma fille… »

    Plus de monde que d’habitude aux cérémonies, malgré le froid.
  •  Agrandir la photo
  • Recueillement au monument aux morts.
  •  Agrandir la photo
  • REIMS (Marne). Lors de la commémoration de l’armistice de 1914, les lycéens de Croix-Cordier ont à nouveau évoqué la vie de jeunes poilus morts pour la France.

    « LE 1er août 1914, le tocsin me fait comprendre que la guerre est déclarée. Le 2 août je quitte mon village, ma fille et ma chère épouse ; je ne les reverrai jamais… » Le 6 février 1915, le jour de ses 27 ans, le soldat Colignon, de Monthermé (Ardennes), meurt sur le champ de bataille, atteint par un éclat d’obus. Son histoire a été évoquée hier matin au cimetière du Nord devant une bonne centaine de personnes qui avaient bravé la fraîcheur du temps. Cela se passait dans le cadre des cérémonies rémoises commémorant l’armistice de 1918, et qui visent à entretenir la mémoire des heures dramatiques de la Première Guerre mondiale, pour éviter qu’elles ne se reproduisent… En plus du soldat ardennais, quatre autres poilus ont reçu la même forme d’hommage rendu par des lycéens de la Croix-Cordier de Tinqueux. Cela fait déjà plusieurs années que ces jeunes, sous l’impulsion de M. Christophe, enseignant, se livrent à ce genre d’exercice.

    Les enseignants aussi

    Cette année, une petite nouveauté supplémentaire était venue s’ajouter au rituel : des enseignants eux aussi étaient associés à la cérémonie : ils lisaient pour leur part un message transmis par la commune d’origine du soldat en question. C’est ainsi que le nom d’Alain Juppé, ministre, mais aussi maire de Bordeaux, apparut au cours de la manifestation, puisque l’un de ces cinq morts évoqués était Bordelais.

    D’autres particularités distinguaient ce 11 novembre 2011 rémois des éditions précédentes. Ainsi la présence de sapeurs-pompiers de Paris, celle des chiens d’un bataillon cynophile au monument aux morts, ou encore celle de lycéens de Croix-Cordier déjà cité en uniforme de marine (lire aussi par ailleurs). Est-ce à cause de toutes ces innovations que l’impression était donnée d’une plus grande affluence que d’habitude ? A l’heure du vin d’honneur il semblait en effet que la salle des fêtes de la mairie allait presque être trop petite…

    Antoine PARDESSUS

    Inhabituel

    Parisiens : Cette année, une importante délégation de sapeurs-pompiers de Paris s’est associée au 11 novembre rémois. Ils venaient ainsi marquer à leur façon le bicentenaire de leur fondation par Napoléon. « Et si nous venons à Reims, c’est aussi parce que quatre de chez nous sont tombés, en 1917 et 18, en luttant contre des incendies à Reims et Epernay », rappelait le caporal-chef Causel qui encadrait les jeunes sapeurs.

    Toutous : D’habitude le 132e bataillon cynophile de l’armée de terre de Suippes se cantonne à une présence au monument du Poilu du 132e RI dont il est l’héritier (monument situé place Léon-Bourgeois). Cette année pour la première fois, il participait aussi à la cérémonie au monument aux morts, place de la République. Les toutous y ont fait preuve d’une admirable sagesse.

    Pompons rouges : Cette année aussi, les tenues de marin avec pompon rouge étaient particulièrement nombreuses : c’était la première fois en effet que les lycéens de Croix-Cordier en préparation marine étaient invités à venir en uniforme. Il est vrai qu’avec le départ de la base aérienne, il y a des places à prendre dans les rangs militaires.

    Témoignage : On est également habitué à une remise de décoration lors de la cérémonie. Cette fois-ci, il ne s’est agi que d’un « témoignage de satisfaction », bref discours élogieux de remerciement pour service rendu. Son récipiendaire était le sergent-chef Engels, gestionnaire des munitions pour hélicoptères de combat dans le cadre de l’opération Armatan au profit de la Libye.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114c
    REIMS : Expo photos : Hommage aux soldats de 14-18

    L’exposition de Béatrice Dahm est visible durant tout le mois de novembre.
  •  Agrandir la photo
  • En ces jours tournés vers le souvenir des combattants de 14-18, l’exposition présentée par Béatrice Dahm au Centre International de séjour prend une dimension toute particulière.

    Pour cette jeune femme au caractère bien trempé mais à la sensibilité à fleur de peau, le goût à la fois pour la photographie et l’histoire de la Première Guerre mondiale est né de son parcours scolaire : d’abord en atelier photo avec son instituteur de CM2 à Fismes. Quelques années plus tard, elle visitera la Caverne du Dragon avec son collège. Viendra ensuite la rencontre avec le livre « Orages d’acier », d’Ernst Jünger, et des récits de Maurice Genevoix ou de Roland Dorgelès. Irrésistiblement attirée par les lieux de mémoire, elle y fixera des détails qui, liés aux citations restées dans son esprit, provoqueront des déclics émotionnels très forts.

    Cette exposition illustre ces chocs entre l’image et le texte : elle a été présentée - juste retour des choses - du 4 février au 25 mars derniers à la Caverne du Dragon où elle a suscité émotion et intérêt.

    Exposition des photographies de Béatrice Dahm à voir au Centre international de séjour, chaussée Bocquaine à Reims durant tout le mois de novembre. Entrée libre.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111115a
    RILLY-LA-MONTAGNE : Après les hommages, les agapes : Belle journée pour les aînés

    Le maire a honoré les anciens et remis des présents aux doyens.
  •  Agrandir la photo
  • La cérémonie du 11-Novembre a été cette année placée sous le signe de l’hommage à tous ceux qui ont donné leur vie pour la nation. Dépose de gerbe par les enfants, message du Président de la République, appel aux morts…

    Après ces instants de recueillement, les anciens se sont retrouvés pour un moment festif. 95 personnes ont ainsi répondu à l’invitation du Centre communal d’action sociale pour le traditionnel repas organisé à l’espace culturel de Rilly-la-Montagne.

    Le repas avait été concocté par le tout nouveau chef du restaurant du château de Rilly-la-Montagne, Marc Smeets, qui a relevé le défi de belle manière.

    L’animation était assurée par le groupe Nomad’Song sur un répertoire de chansons françaises et internationales.

    La doyenne, Mme Nicolas, a reçu un magnifique bouquet des mains d’Alain Toullec, maire de Rilly et le doyen de la journée, M. Laplanche, a reçu un coffret de vins fins. Cette journée commencée dans le recueillement s’est terminée dans la bonne humeur.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112c
    SAINTE-MENEHOULD : 11-Novembre : Première cérémonie pour le sous-préfet par intérim

    Les personnalités civiles et militaires déposent une gerbe
  •  Agrandir la photo
  • Francis Soutric, secrétaire général de la préfecture de la région Champagne-Ardenne et sous-préfet par intérim de l’arrondissement de Sainte-Ménehould, a présidé les cérémonies commémoratives de l’Armistice au monument aux morts de La Grange-aux-Bois. Des gerbes furent déposées et l’harmonie d’Argon’Notes a exécuté les sonneries réglementaires en présence du corps des sapeurs-pompiers et des Jeunes sapeurs-pompiers ménéhildiens.

    Avant de lire le message du président de la République, le représentant de l’Etat a tenu à préciser que c’était sa première participation officielle en Argonne depuis son arrivée dans la Marne en juillet dernier. Avant lui, Jean-Marc Verdelet, adjoint au maire de Sainte-Ménehould et représentant ce dernier absent, a mentionné qu’il préférait donner de la solennité à cette commémoration de l’Armistice à La Grange-aux-Bois plutôt qu’à Sainte-Ménehould dans l’ambiance de la foire et au milieu des camelots. Il s’est également félicité de la présence de nombreux jeunes à cette manifestation.

    Une demi-heure auparavant, les anciens combattants avaient tenu à déposer une gerbe au monument aux morts de Sainte-Ménehould en présence du général Jean, d’Olivier Aimont, conseiller général du canton, des conseillers municipaux et de la population. Les participants ont interprété a cappella la Marseillaise ce qui a fait dire à certains porte-drapeaux et personnes de tous bords présents : « Un jour comme aujourd’hui, c’est honteux qu’il n’y ait pas de musique pour jouer les sonneries officielles et qu’il n’y ait pas de représentant de la municipalité ».

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113e
    SAINT-GIBRIEN : Une gerbe avec les enfants

     

    Patrick Libera, maire de Saint-Gibrien, accompagné d’une partie de ses administrés, a rendu un hommage aux soldats morts pour la France.

    Quelques enfants assistés par le premier magistrat ont déposé une gerbe en leur souvenir.

    Le verre de l’amitié a clôturé cette commémoration.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112b
    SAINT-HILAIRE-LE-GRAND : La Russie à l’honneur

    Se souvenir de nos aînés, aussi bien français, que russes.
  •  Agrandir la photo
  •  

    À 9 h 30, une cérémonie se tenait au cimetière russe situé sur la D 21, près de Mourmelon et rattaché à la commune de Saint-Hilaire-le-Grand.

    En présence d’Alexandre Avdeïev (ministre de la Culture en Russie, et ex-ambassadeur de Russie en France), de Georges De-Brevern (président de l’Association du souvenir du Corps expéditionnaire russe en France - ASCERF), du colonel Bruno Desgranges (commandant la Base de Défense de Mourmelon-Mailly) et de Mmes Agnès Person et Chantal Chobeau (respectivement maires de Saint-Hilaire-le-Grand et de Jonchery-sur-Suippe).

    De jeunes Russes étaient également présents en mémoire de leurs aînés, ainsi que des soldats français et deux porte-drapeaux d’anciens combattants français et russes.

    Après avoir déposé communément les gerbes du souvenir, l’hymne national français, puis russe, ont été entonnés.

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113d
    SUIPPES : 11-Novembre Des gerbes et des décorations

    Les jeunes sapeurs-pompiers étaient associés.
  •  Agrandir la photo
  • La commémoration de l’Armistice du 11-Novembre a été marquée par une prise d’armes devant le monument aux morts de la ville suivi d’un dépôt de gerbes au cimetière militaire.

    La cérémonie était présidée par le maire Jean Huguin et le lieutenant-colonel Jean-Pierre Trzcialkowski, commandant en second le 40e régiment d’artillerie représentant le commandant d’armes de la place de Suippes. Celui-ci a procédé à une remise de décorations.

    Le maréchal des logis Daroussi s’est vu remettre une citation avec attribution de la médaille d’or de la défense nationale, et, le brigadier-chef Botton a reçu une lettre de félicitations.

    Après la lecture du message du président de la république par Jean Collart, président des ACPG, civils et militaires, se sont rendus au cimetière militaire à la suite de l’Union Musicale et des drapeaux des Anciens combattants.

    Le dépôt de gerbe y associait les jeunes sapeurs pompiers du corps districal de Suippes.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113c
    TINQUEUX : Cérémonies du 11 novembre

    Deux générations mobilisées pour honorer le devoir de mémoire : Jean-Pierre Fortuné, maire de la commune, et Fanny Deramond, maire enfant, ont déposé ensemble une gerbe devant le monument aux morts.

    Beaucoup de monde vendredi matin sur le parvis de l’église Sainte-Bernadette devant le monument aux morts de Tinqueux, à l’occasion du 93e anniversaire de l’armistice. Parmi les nombreuses personnalités civiles et militaires, Jean-Pierre Fortuné, maire de la commune et conseiller général de la Marne, Jean Cienki, président du Souvenir Français, Fanny Deramond, maire enfant, Gilles Richard, président des Anciens Combattants, les membres du conseil municipal, les anciens combattants, les porte-drapeaux, les sapeurs-pompiers, les représentants de la police nationale, de très nombreux Aquatintiens.

    Une cérémonie d’une grande sobriété mais très émouvante, ponctuée par l’hymne national, le dépôt des gerbes, la minute de silence et la lecture du message du ministre des Anciens combattants pour honorer le devoir de mémoire.

    Une cérémonie qui, en l’absence des derniers témoins des combats de 14-18 rend également hommage cette année à tous les soldats morts pour la France.

    Tous les participants ont été invités ensuite à partager à la salle des fêtes Guy Hallet, le verre de l’amitié.

    Jacques Coulon décoré

    Au cours de la cérémonie à Tinqueux, Jacques Coulon a reçu la Médaille commémorative du Maroc. Il a été appelé au service armée le 4 janvier 1958 en Allemagne, alors qu’il portait le grade de caporal-chef, il est dirigé ensuite vers le Maroc où il va servir au premier régiment de tirailleur de mai 1959 à mai 1960. Il sera démobilisé le 15 mai 1960. Il était jusque maintenant titulaire du diplôme de la Médaille Commémorative du Maroc. Au nom du ministre de la Défense, Gilles Richard, président des Anciens Combattants lui a remis la Médaille commémorative du Maroc.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111113b
    TRIGNY : Deux médailles à Trigny

    A Trigny, vendredi, de nombreux habitants du village ont répondu à l’invitation du maire Francis Blin, et étaient présents pour la cérémonie du souvenir.

    Les pompiers avec leurs casques rutilants côtoyaient les anciens combattants et les élus.

    Après les salutations d’usage, les participants sont montés en défilé vers le carré militaire du cimetière, où ont eu lieu discours et dépôts de gerbes. La vie de deux officiers morts pour la France a été évoquée.

    Ensuite, c’est au monument aux morts que le discours du Président de la République a été lu par deux enfants, avant une remise de médailles dans la salle de la mairie (photo). Les récipiendaires sont : Michel Bernier et Robert Gauthier. Tous deux reçoivent des mains de Roland Marion, président de l’association des anciens combattants, la médaille de l’Ordre national du Mérite en bronze, décernée par l’Union nationale des Combattants. Jean-Claude Verniolle souffrant recevra sa médaille à son domicile.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114b
    VERNEUIL : Le temps du souvenir

     

     

    À Verneuil, après le traditionnel cortège jusqu’au monument aux morts, les enfants ont lu des textes relatifs au premier conflit mondial devant les habitants du village avant d’entonner la Marseillaise, accompagnés par la Musique municipale de Dormans.

     

     

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111112a
    VITRY-LE-FRANCOIS : Armistice de 1918 : Une commémoration très suivie

    Treize collégiens ont déposé une bougie sur les tombes de sept soldats du Commonwealth.
  •  Agrandir la photo
  • Alors que les médias audiovisuels nous montrent à travers des reportages que pas mal de Français sont incapables de dire ce que représente le 11 novembre, la question ne se pose pas à Vitry-le-François, où environ 150 personnes ont assisté ou participé aux cérémonies de commémoration de l’armistice de 1918. On y a vu les élus évidemment, maire et député en tête, la sous-préfète, les pompiers, les immuables portes drapeaux et membres d’associations patriotiques mais aussi un certain nombre d’enfants.

    Lors de la première étape de cet anniversaire, juste après le dépôt de gerbe à la nécropole nationale de Vitry, treize collégiens de Saint-Jean-Baptiste-de-la-Salle ont déposé une bougie sur les tombes de sept soldats du Commonwealth, dont un Indien et un Canadien, morts pour la France.

    Le défilé s’est ensuite dirigé vers le monument au mort de la cité rose, mené par la fanfare du cercle des XVII. La sous-préfète Sylvie Cendre a pris la parole pour lire un message du président de la république. « Désormais chaque 11 novembre, tous ceux qui ont donné leur vie pour la France, que ce soit pour la défense de la patrie ou lors des opérations extérieures auxquelles notre pays participe, seront également associés à cet hommage solennel de la nation », a-t-elle annoncé, tandis que les troupes françaises sont engagées en Afrique, au Proche Orient et en Afghanistan.

    Questionnaire

    Là encore, des enfants à qui l’on avait distribué des œillets bleu blanc et rouge, ont déposé à leur tour ces fleurs au pied du monument au mort.

    Après la cérémonie, tandis que le cortège se dispersait, d’autres bambins continuaient de tourner autour de la place maréchal Joffre : des élèves d’une classe de CP qui remplissaient avec leur parent un questionnaire distribué par leur instituteur sur le monument et sur la guerre. A Vitry, plus qu’ailleurs, le devoir de mémoire est perpétué.

    R.H.

    Retour au sommaire

    ***********************************

    Union111114q
    WARMERIVILLE.

     

    Cette journée du 11 Novembre était également un événement important chez les pompiers :la remise d’un nouveau drapeau au centre de secours.

    Trois médailles ont été remises pour 20 ans au service des pompiers à Jean-Michel Menu, Thierry Mauguière, Jean-Jacques Linguet.

    Tous ont le grade de caporal.

     

     

    Retour au sommaire