Communiqué de l’ARAC du 30 septembre 2011 sur le projet de budget 2012 des Anciens Combattants.
vendredi 30 septembre 2011

Association Républicaine des Anciens Combattants et Victimes de Guerre,

des Combattants pour l’Amitié, la Solidarité, la Mémoire, l’Antifascisme et la Paix

Membre de la Commission permanente française pour une Culture de Paix de l’UNESCO

Communiqué

Le projet de budget des ACVG doit être amendé par les députés

L’ARAC, prenant connaissance du projet de budget des ACVG pour 2012,

  •  Prend acte de l’attribution prévue de 4 points d’indices portant la retraite du combattant à l’indice 48… à partir du 1er juillet 2012.

    Ce sera donc le seul des nombreux engagements pris par écrit par le candidat Nicolas Sarkozy à la présidentielle en avril 2007 qui aura été tenu. Encore aura-t-il fallu que, dès le 1er budget 2007 jusqu’à celui de 2011, le Mouvement AC contraigne le gouvernement a accepter les diverses étapes de ce rattrapage… alors que – durant les quatre premières années du quinquennat – aucun crédit budgétaire n’était prévu pour ce faire.

  •  Constate que, malgré quelques crédits nouveaux, le projet de budget 2012 se présente – encore une fois – en baisse sur le précédent de plus de 145 millions d’euros (- 4,52 %) dont près de 129 millions en moins (- 4,2 %) concernent spécifiquement les droits à réparation des ACVG.

  •  Dénonce l’absence de toute autre mesure nouvelle pour lesquelles le Président Sarkozy s’était pourtant engagé et que réclament unanimement le Mouvement Anciens Combattants.

  •  Estime que certains de ces engagements auraient pu être pris en compte – notamment en faveur des veuves de grands invalides, de la campagne double, du relèvement du plafond majorable des rentes mutualistes AC, des Combattants des OPEX, du rattrapage du retard de 43 % des pensions d’invalidité et retraites du Combattant, etc – en utilisant notamment les 13 millions d’euros supprimés des crédits budgétaires du fait de la disparition des services du Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants (Direction des Pensions, des Statuts et de la Réinsertion Sociale, ainsi que les Directions Interdépartementales des Anciens Combattants) victimes de la Révision Générale des Politiques Publiques.

  •  Appelle les députés, qui vont avoir à se prononcer sur ce projet de budget le 3 novembre prochain à l’Assemblée Nationale, à tout mettre en œuvre pour obliger le gouvernement à accepter les amendements indispensables à l’amélioration des droits à réparation légitimement attendus par les Anciens Combattants et les Victimes de Guerre.

  •  L’ARAC réaffirme son soutien à l’initiative prévue (le 19 octobre prochain à 10h30) par les UFAC des 8 départements de la région parisienne devant l’Assemblée Nationale, et appelle ses membres et ses drapeaux de la région parisienne à y participer nombreux.

    2, place du Méridien - 94807 VILLEJUIF CEDEX arac.nationale@orange.fr Tél. 01 42 11 11 11 - Fax. 01 42 11 11 10