Message de l’UFAC pour les cérémonies patriotiques du 11 novembre 2007
mardi 16 octobre 2007

MESSAGE de L’UNION FRANCAISE DES ASSOCIATIONS DE COMBATTANTS ET DE VICTIMES DE GUERRE (U.F.A.C.)

L’UFAC souhaite que ce message soit lu par une jeune fille ou un jeune garçon. Il convient que la lectrice ou le lecteur ait non seulement lu le texte auparavant mais aussi, qu’il lui ait été explicité. Il appartient donc à toute autre association qui contacterait la future lectrice ou le futur lecteur d’assurer cette information.


11 NOVEMBRE 2007

Aujourd’hui, nous commémorons l’Armistice de la guerre de 1914-1918 et en particulier, "1917", année terrible qui marquera cette Première Guerre mondiale avec, en avril-mai, les offensives du Chemin des Dames dans l’Aisne, à Ypres et dans la Somme, qui constituèrent de dramatiques échecs.

Le conflit durera encore plus d’un an. Son bilan précis ne pourra jamais rendre compte du poids des souffrances qu’il a engendrées, mais les noms des Morts pour la France inscrits sur les monuments de toutes nos communes en témoignent.

Dans toute l’Europe, un homme sur deux participa aux combats.

Toutes armées confondues, des millions de combattants furent tués ; près d’un soldat sur quatre fut blessé, mutilé ou défiguré a -vie, sans compter les milliers qui moururent victimes des gaz toxiques.

Ces armées 1914-1918 ont ébranlé le monde et marqué, dans un sens infiniment tragique, le destin du XXe siècle.

Les associations membres de l’Union Française des Associations de Combattants et de Victimes de Guerre (UFAC), héritières des associations nées de ce Premier conflit mondial, en ont tiré un enseignement et le motif fondamental de leur action : s’opposer à tout règlement de conflit par la guerre, l’obtenir par la négociation et agir résolument, avec persévérance, pour la Paix.

Vive la République !

Vive la France !

Vive la Paix !