Le 14 Juillet aux Ulis
mardi 21 novembre 2006
Le 14 Juillet aux Ulis

La commémoration de la prise de la Bastille par les sans-culottes, le 14 juillet 1789, demeure vivante dans la mémoire populaire, tant la Révolution française continue de marquer les cœurs et les esprits en France et dans le monde entier.

A chacun sa manière de la fêter… Officiellement, c’est le traditionnel défilé militaire sur les Champs-Élysées à Paris. Défilé souvent « dupliqué » plus modestement dans les villes préfectures de nos départements.

Mais, le 14 Juillet, c’est aussi le feu d’artifice, le bal populaire au coin des rues ou devant la caserne des pompiers, le pique-nique républicain, la retraite aux flambeaux, etc. Dans bien des communes, la tradition républicaine de l’hommage municipal rendu et du dépôt de gerbes est conservée.

Ce 14 juillet 2006, la ville des Ulis (Essonne) a apporté « un plus ». Certes, l’Élan musical ulissien était bien là, avec le maire, Paul Loridant et son discours, sans oublier les fleurs à « la Pierre de la Liberté ». L’ARAC locale, association républicaine, en était, bien sûr, avec sa gerbe et son drapeau. Et le père Emmanuel, curé de la paroisse en était aussi…

Mais « le plus » ce fut, dans le parc urbain, à deux pas de l’olivier célébrant la laïcité et la paix, l’inauguration de « l’arche » des Ulis, présenté comme une « passerelle entre les hommes » et une « porte des étoiles » ouverte sur le monde. Symbolique du passé agraire de la ville, il est fait de sacs rappelant le blé qui régnait ici avant les bâtisses, sacs empilés s’appuyant les uns sur les autres pour former une clé de voûte magnifiant « la force solidaire de la collectivité ».

Les Ulis et son arche veulent s’affirmer demain ville de paix, ville de convivialité. Bravo !