Dans l’union, les cinq mutuelles AC en action
dimanche 21 mai 2006

Depuis 2003, le ministre délégué aux Anciens Combattants n’en finit pas d’aligner des promesses demeurées sans suite.

Il en est ainsi du relèvement du plafond majorable des rentes mutualistes AC, figé à 122,5 points depuis trois ans, situation qui lèse gravement les mutualistes et leurs ayants-droit. Face à cette stagnation, les cinq mutuelles AC unissent à nouveau leurs efforts, en vue de débloquer la situation à l’occasion du budget 2007.

En 1996, les rentes mutualistes AC subissant un préjudice extrêmement grave depuis plusieurs décennies, les cinq mutuelles AC (ARAC, CARAC, FNACA, France mutualiste et SMRAC) avaient mené l’offensive en commun et abouti, avec les parlementaires, à un protocole d’accord fixant à hauteur de 130 points d’indice PMI (pension militaire d’invalidité) l’objectif de rattrapage à atteindre.

De 1996 à 2003, une partie du retard fut comblée chaque année, amenant le plafond majorable de 95 points à 122,5. Il s’agissait d’un compromis (le retard étant beaucoup plus sérieux) et celui-ci devait être concrétisé pour la fin de la législature… précédente !

Face à ce contexte, les cinq mutuelles se sont à nouveau rencontrées deux fois à l’UFAC et, lors de leur dernière réunion en date du 21 mars 2006, elles ont décidé de mettre encore une fois leurs efforts en commun pour mener l’offensive auprès des parlementaires et du gouvernement, afin que figurent les crédits indispensables à solder le contentieux en réajustant le plafond majorable à 130 points.

Dans cet esprit, un déjeuner parlementaire est en préparation et devrait se tenir le 17 juin prochain à Paris et, complémentairement, une lettre (en cours de rédaction commune) devrait relayer le mouvement et l’exigence commune auprès de chaque député et de chaque sénateur, tant à l’Assemblée nationale et au Sénat que sur le terrain, dans les circonscriptions.

Dans l’intérêt matériel de tous les mutualistes, nous aurons besoin du soutien de l’ensemble du mouvement AC, de tous les ACVG au premier rang desquels les lecteurs du Réveil des Combattants que nous ne manquerons pas de solliciter concrètement dans ces colonnes.